CARITAS KIGALI

POUR CHANGER LE COMPORTEMENT ILS PASSENT PAR UN LONG PROCESSUS

Arikidiyosezi Gatolika ya Kigali
Camp des jeunes à Rweru entrain de former des patrouilles

Depuis 32 ans, la Caritas Kigali se préoccupent de prendre soin des enfants de la rue en vue de les réinsérer dans leur familles et à l’école. Ce travail demande d’abord d’aider ces enfants à changer le comportement.

Et ce changement de comportement est un long processus qui demande de l’effort aussi bien pour les agents de la Caritas que pour les enfants eux-mêmes. Parmi les stratégies utilisées pour y arriver, il y a l’organisation des camps de vacance à travers le projet ABADACOGORA et INTWALI. Pour les petits enfants, ce camp est éducatif mais pour les jeunes bénéficiaires du projet qui sont soit à l’école secondaire soit dans les Centres de Formation Professionnelle, c’est en plus d’être éducationnel, un camp de travail. Ces derniers sont éduquer à travailler et à se rendre utile dans la société.

L’objectif de ces camps est de faire sortir les enfants dans le milieu urbain pour qu’ils gouttent de la vie de la campagne et les initier à travailler mais aussi pour les faire apprendre quelques notions de savoirs être, savoir vivre et savoir-faire.

Comme Les camps sont divisés en deux : Il y a donc les camps éducatifs qui concernent les enfants de 8 à 15 ans et les camps de travail qui concerne les jeunes étudiants du secondaire et ceux qui font la formation professionnelle de 16 à 21 ans.

L’une des patrouilles des petits enfants dans les camps

Pendant ces camps, les enfants et les jeunes bénéficient d’un accompagnement psychologique individuel et d’une thérapie de groupes. Ils profitent ce temps pour exprimer leurs peines et difficultés qu’ils rencontrent dans leurs familles respectives. C’est encore le temps pour se divertir, faire ensemble des exercices physiques, chanter, danser, et raconter des contes autours du feu de camps.

Dans les camps de travail en particulier, les jeunes organise des travaux d’aménagement des terrains et du jardin ornemental, plantation des arbres, et faire des jardins des légumes. A part des activités manuelles, il est prévu des séances d’informations sur les droits de l’enfant, la santé reproductive, la réintégration familiale et l’importance de la famille. C’est aussi une occasion de les aider à préparer leurs projets d’avenir dans le but de les accompagner à réfléchir d’avantage sur leur avenir en matière de développement économique.

Le jeune ci sur photo, avoue que pour lui, participer dans le camp lui donne des nouvelles expériences qu’il ne peut pas avoir étant à la maison avec sa famille restreinte.

Cette année de 2016, les camps ont commencé lundi le 28 Novembre et vont se clôturer Samedi le 3 décembre 2016. Ils se déroulent dans le Centre de la Caritas Kigali qui se trouve dans le District de Bugesera, Secteur Rweru, Cellule Kintambwe, Village Nyiragiseke au bord du Lac Rweru (Nyiragiseke).Parmi les participant, il y a 60 jeunes dont 26 filles qui sont dans les camps de travail et 139 enfants dont 69 filles qui sont dans le camp éducatif. Ils sont accompagnés par 21 éducateurs/trices.


Byanditswe : tariki ya 24 Mata 2017 saa 09:00:23, ubu
Uwabitangaje : Administrator Caritas-CDJP

֩ Ibitekerezo kuri iyi nkuru (0)

Nta gitekerezo kiratangwa kuri iyi nkuru, tanga agatego ube uwa mbere kugira icyo ubivugaho

Umugenzuzi

Funga Amazina:

Ijambo ry'ibanga:

Ohereza igitekerezo

Funga       
     

-
-


B I U URL    :) :( :P :D :S :O :=) :|H :X :-*

Ohereza ifoto (itarengeje 200 kb), ariko si ngombwa

Andika iri jambo ry'igenzura:   40ac5